INNOVATION

ENERGY DCI 110

Moteur coeur de gamme, le 1.5 dCi équipe un véhicule Renault sur trois, de Twingo à Laguna. Il a été produit à près d’un million d’unités en 2010. Le moteur Energy dCi 110 est une nouvelle version métamorphosée du 1.5 dCi et sera proposé d’abord sur la famille Mégane / Scénic avant de connaître un déploiement plus large sur les autres modèles du groupe.

Comment fonctionne ce moteur ?

Cliquez ici pour en savoir plus

La métamorphose du 1.5 dCi 

Le moteur Energy dCi 110 propose une architecture innovante du turbo.

Le moteur Energy dCi 110 est un véritable concentré de technologies. Ses évolutions par rapport au 1.5 dCi s'articulent autour d'une architecture zone turbo, de buses d'injection ANI (Angle de Nappe d'Injection Individualisé), d'une réduction des frottements, et d'une reprise du "package" technologique du moteur Energy dCi 130.

 

Une architecture innovante du turbo permet la réduction des pertes de charge. Le chemin parcouru par l’air d’admission est simplifié, ce qui améliore le rendement du turbo pour de meilleures performances à iso-consommation de carburant. De plus, le temps de réponse à bas régime est amélioré grâce à un meilleur dimensionnement de la turbine.

 

Plus précise, la diffusion du carburant par nappe améliore très significativement la combustion (-15 % d’imbrûlés) au bénéfice direct de la consommation et des émissions de CO2*. La technologie de diffusion ANI compense le décentrage naturel des buses propre aux moteurs 8 soupapes (dissymétrie entre les soupapes d’admission et d’échappement). Cette diffusion est réalisée au moyen d’injecteurs piezzo-électriques 7 trous.

 

La réduction des frottements limite les pertes d’énergie liées au fonctionnement du moteur. Le moteur consomme ainsi moins de carburant pour délivrer la quantité d’énergie demandée et gagne en longévité et en robustesse.


Un moteur qui trouve sa place dans la famille Energy 

    Energy dCi 110 reprend le "package" du moteur Energy dCi 130, soit, 3 technologies principales :

     

    • Système Stop & Start avec récupération d’énergie au freinage (ESM) : la technologie Stop & Start consiste à stopper automatiquement le moteur dès que le véhicule est à l’arrêt. Ce système économise plus d’un litre de carburant aux 100 km en circulation urbaine. Lorsque le conducteur actionne la pédale d’embrayage, le redémarrage est instantané. Afin d’assurer les multiples redémarrages du moteur, le démarreur a été renforcé (démarreur et couronne de démarreur), de même que le système d’injection (pompe et injecteurs haute pression). Toute la base moteur a été dimensionnée pour 410 000 cycles de démarrage (sur 300 000 km), soit près de 7 fois plus que sur un moteur classique. L' ESM (Energy Smart Management) est un système permettant de récupérer l’énergie cinétique du véhicule dans les phases de décélération/freinage via l’alternateur et de la stocker dans la batterie. Les consommateurs électriques (chauffage, éclairage, radio…) sont alors directement alimentés par la batterie ce qui permet de soulager l’alternateur. L’énergie sera notamment réutilisée pour assurer les redémarrages du véhicule.

         

      1. Recirculation des gaz d’échappement (EGR) : À l’instar du Energy dCi 130, le Energy dCi 110 adopte la technologie EGR basse pression. Cette technologie consiste à récupérer les gaz d’échappement plus en aval, après leur passage dans la turbine et dans le filtre à particules. Ces gaz sont alors refroidis dans un échangeur basse pression avant d’être redirigés vers le turbo où ils sont mélangés à l’air d’admission. Grâce à cette technique, la pression de suralimentation est donc augmentée. Ils sont ensuite refroidis avec l’air dans le radiateur de suralimentation et participent une seconde fois à la combustion. Cette boucle dite "froide" permet de réduire les émissions d’oxyde d’azote plus efficacement qu'avec l'EGR traditionnelle haute pression en conservant un meilleur rendement du moteur et la combustion est meilleure.

        La technologie EGR basse pression implique une architecture moteur qui minimise la distance entre l’ensemble catalyseur-filtre à particules et l’entrée d’air. On parle alors de système de post-traitement sous turbo. Cette proximité permet de faire fonctionner les catalyseurs et filtre à particules à des températures plus élevées ce qui favorise leur efficacité. 

       

      • Pompe à huile autorégulée et thermostatée : la cylindrée de la pompe s’ajuste pour délivrer une pression d’huile au juste nécessaire à tout moment et limiter ainsi la consommation d’énergie. Un capteur de température d’huile ajuste en temps réel le fonctionnement, limitant ainsi les frottements dus à sa viscosité, avec un bénéfice direct sur la consommation de carburant. 


      Sobre et respectueux de l'environnement 

      Le moteur Energy dCi 110 permet une réduction de consommation et des émissions réduites de CO2*, grâce à un couple moteur de 260 Nm en hausse de 20 Nm, disponible dès 1 750 tr/min. La puissance du moteur reste quant à elle inchangée avec 110 ch à 4 000 tr/min

       

      Ainsi équipée, Mégane Energy dCi 110 devient le nouveau fer de lance des véhicules respectueux de l'environnement, avec des émissions sous la barre des 100g de CO2 / km, soit environ 4 l /100km*.

       

      L’architecture Catalyseur-FAP embarqué et la technologie EGR basse pression facilitent l’adaptation du moteur aux normes Euro 6. Dans le même esprit, le rapport volumétrique a été augmenté à 15,6 : 1 (vs 15,2 : 1).

       

      * Consommations et émissions homologuées selon réglementation applicable.


      A voir aussi sur Renault.com