VÉHICULES

Renault 4 

Un véritable phénomène de société

Première « voiture à vivre », la 4L naît d’une idée de génie :  une voiture polyvalente, capable de passer partout et de prêter ses services en toutes occasions.

 

A l’heure où les loisirs et la consommation se développent, l’artisan doit pouvoir, avec une même automobile, transporter son échelle la semaine et emmener sa famille pour un pique-nique le week-end. Il faut aussi davantage de place dans le coffre pour mettre les vélos des enfants ou ramener les courses des tout nouveaux supermarchés. D’où l’idée de créer la première voiture réellement polyvalente et d’augmenter le volume de l’habitacle. Il suffisait d’y penser !

 

La R4 est présentée en juillet 1961. C’est une 5 portes dotée d’un hayon arrière ouvrant sur un espace modulable. Il suffit de basculer la banquette arrière pour transformer sa berline en camionnette ou le contraire. Révolutionnaire !

 

Elle se doublera, grâce à sa polyvalence, d’un utilitaire ayant un sens inné du service avec une autre innovation Renault, le girafon : une trappe de pavillon permettant le transport d’objet de longueurs inusitées pour un tel véhicule.

Simplicité et robustesse 

Les conducteurs aussi ont changé. Ils ne veulent plus passer leurs dimanches à entretenir leur voiture. La 4L sera donc aussi simple d’entretien qu’économique. Le moteur 747cm3 et la boîte de vitesses à 3 rapports sont increvables. Un système de refroidissement unique est mis au point et débarrasse l’automobiliste de l’inévitable apport d’antigel. De même, les points de graissage sont supprimés, ce qui évite la visite régulière chez le garagiste.

 

La simplicité est érigée en philosophie. Même la présentation des premiers modèles est volontairement dépouillée de tout luxe inutile. Tableau de bord minimaliste, chrome réduit à la portion congrue. Le bien-être remplace le paraître. La R4 est simple mais solide, aussi à l’aise en ville que dans les chemins creux à la campagne.

Sophistication aussi 

Renault lance en 1963 avec le magazine Elle une campagne intitulée : « Elle prend le volant ». 4 200 lectrices vont essayer pendant 48 heures une R4 dite « Parisienne ». Le modèle est laqué noir et les portes sont peintes façon cannage couleur paille. Du jour au lendemain, la 4L devient parisienne et féminine, achevant ainsi de conquérir tous les publics. Des versions plus urbaines vont alors sortir des chaînes de montage, plus luxueuses, sans jamais sacrifier à la philosophie de départ.

 

De même, elle aura, également, le sens de l’aventure, non seulement parce qu’elle circula sur toutes les routes du monde mais aussi parce qu’elle fut  capable de rivaliser pour la 1er place dans le Paris-Dakar.

 

La Renault 4 a battu bien des records. Produite à plus de 8 millions d’exemplaires et exportée dans plus de 100 pays, la Renault 4 terminera sa carrière le 21 décembre 1994. Elle a séduit tout le monde. Rares sont ceux qui ne sont pas tombés sous son charme. Aujourd’hui encore, elle est choyée par des collectionneurs sur les cinq continents.

 

Reportage réalisé à l'occasion des 50 ans de la Renault 4